Le code révolutionnaire de Google Gemini Code Assist utilise l’IA pour révolutionner la vie des développeurs – Découvrez comment !

Les outils d’IA pour les développeurs : une menace pour leur propre emploi ?

Peut-on craindre que l’IA puisse remplacer les développeurs occupés à construire des modèles d’IA ? La réponse courte est non, mais la réponse plus longue n’est pas encore définitive. La nouvelle de cette semaine selon laquelle Google propose un nouvel outil de codage alimenté par l’IA pour les développeurs, directement issu de l’événement Google Cloud Next 2024 à Las Vegas, signifie que la compétition entre les grandes entreprises technologiques pour construire le meilleur service d’aide à l’écriture de code, plus rapidement, est encore en cours.

Des services similaires de Microsoft et les start-ups

Le service GitHub Copilot de Microsoft, qui présente des contours similaires, se dirige lentement vers une adoption par les entreprises. Les deux entreprises souhaitent finalement développer une technologie d’aide aux développeurs capable de comprendre la base de code d’une entreprise, ce qui lui permettrait de proposer des suggestions et des conseils plus personnalisés.

Les start-ups sont également présentes dans la lutte, bien qu’elles se concentrent davantage sur des solutions adaptées que sur les offres plus générales des grandes entreprises technologiques. Pythagora, Tusk et Ellipsis, issus de la dernière promotion de Y Combinator, travaillent respectivement sur la création d’applications à partir des indications des utilisateurs, sur des agents d’IA pour résoudre les problèmes de bogues et sur la transformation des commentaires GitHub en code.

Des outils et services pour les développeurs

Partout où l’on regarde, les développeurs créent des outils et des services pour aider leur propre cohorte professionnelle.

Les développeurs qui apprennent à coder aujourd’hui ne connaîtront pas un monde dans lequel ils n’ont pas d’aide à l’écriture de code alimentée par l’IA. On pourrait qualifier cela de l’ère des calculatrices graphiques pour les développeurs de logiciels. Mais le risque, ou plutôt l’inquiétude, est que, avec le temps, les outils d’IA qui ingèrent des montagnes de code pour devenir plus intelligents et aider les humains à en faire plus, finissent par pouvoir en faire suffisamment pour que moins d’humains soient nécessaires pour écrire le code des entreprises elles-mêmes. Et si une entreprise peut dépenser moins d’argent et employer moins de personnes, elle le fera ; aucun emploi n’est sûr, mais certains rôles sont tout simplement plus difficiles à remplacer à un moment donné.

Heureusement, étant donné les complexités des services logiciels modernes, la dette technologique omniprésente et un nombre infini de cas particuliers, ce que les grandes entreprises technologiques et les start-ups construisent aujourd’hui semble être une aide précieuse à la programmation et non quelque chose de prêt à remplacer ou même à réduire le nombre de personnes qui les développent. Du moins pour l’instant. Je ne prendrais pas le pari inverse sur une période de plusieurs décennies.

Les détails de l’annonce de Google

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur les détails de ce que Google a révélé cette semaine, vous pouvez consulter notre compte rendu complet ici, comprenant des informations sur le fonctionnement exact de Gemini Code Assist et une présentation détaillée du développeur par Cloud Next 2024 de Google.

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.